Histoire de mes parents 1972-1999


Les abeilles bourdonnent à mes oreilles depuis trois générations. C’est mon père Jean-Louis qui m’a donné le virus de ces petites bêtes… Il est lui même tombé en extase alors qu’il n’avait que 4 ans. Son père, mon grand-père, Paul Paxé, avait quelques ruches pour son plaisir personnel.

Un jour mon père a trouvé rien de plus normal que de leur dire un petit bonjour en les chatouillant du bout de son baton ; l’acceuil a été plutôt piquant ! Mais cela ne l'a pas empêché de devenir un grand passionné.

En 1960 C’est à l’age de 12 ans que mon père constitue son propre cheptel . Il construisit lui-même des ruches, des cadres… il forma ses premiers essaims…

En 1972 A l’âge de 24 ans il rencontra ma mère qui habitait la campagne. Il l’a très vite apprivoisée, l'emportant immédiatement dans une vie trépidante aux multiples passions.

Moi Olivier je suis arrivé à la reverdie de l ‘année suivante en 1973 et devinez quel a été mon premier cadeau… une ruche !

Pendant trois décennies mes parents ont suivi leur passion et ont courageusement travaillé à coté de leurs petites protégées, en plus des emplois d'éducateur et de maçon qu'avaient mon père, afin de réaliser les locaux de l’exploitation apicole.

Aujourd'hui en 2016, Bien que théoriquement "à la retraite" depuis plusieurs années, en plus de ses vignes, des ses oliviers et de la construction de ses maisons, mon père possède encore des ruches qu'il mène avec toujours autant de ferveur. Il extrait et vend son miel dans "sa Miellerie" à Joyeuse, un joli village de l'Ardèche qu'il affectionne tout particulièrement. Ma mère quant à elle, continue à suivre le mouvement à un rythme toujours effréné.